Océans en santé. Communautés en santé
A B C

Les chalutiers de fond de la Colombie-Britannique reçoivent une étampe de durabilité de SeaChoice

January 22, 2015

À travers SeaChoice, Living Oceans et d'autres organisations nord-américaines de fruits de mer ont donné un sceau d'approbation à plusieurs espèces de poissons pêchés par la flotte de chaluts de fond de la Colombie-Britannique. Quand vous faites du magasinage pour les fruits de mer pêchés en C-B, le flétan, la morue-lingue, la sole, le flet et la morue du Pacifique sont maintenant des bons choix parce qu'ils reçoivent soit un classement vert “meilleur choix” ou un classement jaune “certaines inquiétudes”. Le quota pour la pêche du poisson de fond de la Colombie-Britannique cette année est 168 000 tonnes (une tonne de poisson est environ un pick-up standard plein).

Il y a six ans, nous avons recommandé d'éviter la plupart des poissons pêchés par la plus grande pêcherie de la province. Le revirement a été en partie initié par notre “first-of-its kind agreement“ (accord premier en son genre) avec les chalutiers de fond. Les mesures de gestion adoptées en 2012, ont limité les prises accessoires incidentes et ont gelé l'empreinte de la flotte. Living Oceans et la Fondation David Suzuki ont collaboré étroitement avec l'industrie au chalut pour développer un plan pour protéger les habitats océaniques fragiles.

La vérification est la clé du succès

La flotte a été reconnu comme un leader mondial pour la surveillance des poissons pris en mer. Être capable de vérifier exactement ce qui est pris par tous les navires, pour toutes les espèces, pour tous les voyages est la pierre angulaire du système de gestion. Les palangriers et chalutiers ont maintenant la capacité de surveillance complète, soit par un observateur à bord ou couverture vidéo.

Publié au début de janvier, le rapport d'évaluation souligne plusieurs inquiétudes de conservation et plusieurs recommandations rouges “à éviter” existent toujours dans cette pêcherie. Les évaluations désuètes de stock et la lente reprise des espèces surexploitées ont été identifiés comme les préoccupations principales. Heureusement, le système de gestion actuel offre des solutions aux problèmes restants. Nous prévoyons que Pêches et Océans Canada (MPO) va fournir des évaluations de stocks mis à jour l’année prochaine, ce qui ajoutera des espèces sur les listes “vert“ ou “jaune” d'options de fruits de mer durables.